Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zététique : Que peut-on croire ?

Zététique : Que peut-on croire ?


I) Vie extraterrestre, ufologie et équation de Drake

Publié par Antoine sur 14 Janvier 2017, 19:23pm

Catégories : #Vie extraterrestre

Étant reconnue par les chercheurs et connue du grand public, l'exobiologie (étude des facteurs et des procédés nécessaires à l'apparition de la vie à l'extérieur de notre planète), au même niveau que l'Ufologie (l'observation des objets volants non-identifiés souvent associés aux extraterrestres), est un domaine de la zététique en raison de l'incohérence entre la présence ou non de preuves, et les probabilités d'existence de vie(s) extraterrestre(s).

I) Vie extraterrestre, ufologie et équation de Drake

Les origines de l'ufologie sont souvent associées à l'affaire de Kenneth Arnold et à sa description d'un ovni comme une soucoupe volante. Il dit avoir vu des objets en forme de boomerang voler comme des soucoupes qui rebondiraient sur l'eau. Il a ainsi popularisé l'expression "soucoupe volante" alors qu'il n'a jamais parlé d'objets en forme de soucoupe.

Cette affaire eut lieu en 1947 et donna naissance à une grande vague d'ufologie qui dura des années 50 aux années 80 et ouvrit les portes à l'étude de la vie extraterrestre.

Équations de Drake et de Seager

Frank Drake est né en 1930 à Chicago, c'est un astronome américain et un membre de l'Academie américaine des sciences. Il a participé à de nombreux projets d'astrophysique dont celui du SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) en 1960. En parallèle, il met en place une équation visant à définir le nombre de civilisations extraterrestres intelligentes dans notre galaxie pouvant et voulant communiquer avec l'espèce humaine. Il la publie en 1961 sous le nom d' "équation de Drake".

Frank Drake

Frank Drake

L'équation

LN=R^{*}~\times ~f_{p}~\times ~n_{e}~\times ~f_{l}~\times ~f_{i}~\times ~f_{c}~\times ~L

• N est le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec lesquelles nous pourrions entrer en contact.

• R* est le nombre d'étoiles en formation par an dans notre galaxie.

• fp est le nombre d'étoiles de R* possédant des planètes.

• ne est le nombre de planètes de fp potentiellement propices à la vie.

• fl est la fraction des planètes de ne où la vie apparaît effectivement.

• fi est la fraction des planètes de fl où la vie est est intelligente.

• fc est la fraction des civilisations de fi capables et désireuses de communiquer avec nous.

• L est la durée moyenne d'une civilisation en années.

En 1961, Drake et ses collègues utilisèrent les valeurs suivantes :

• R* = 10 étoiles.an-1

• fp = 0,5

• ne = 2 

• fl = 1

• fi = 0,01

• fc = 0,01

• L = 10 000 ans

Le nombre de civilisations en mesure de communiquer dans la voie lactée fut défini à N = 10 en 1961. Ces valeurs sont souvent critiquées mais les changements effectués sont négligeables sur le résultat final.

Toutes ces valeurs sont purement théoriques et sont le résultat d'estimations des chercheurs, le résultat N = 10 est donc très approximatif.

En 2013, Sara Seager, une astronome, planétologue d'origine canadienne, utilise l'équation déjà existante de Drake, en la modifiant, pour estimer le nombre de planètes avec des signes de vie détectables par les télescopes humains.

L'équation :

N = N^*F_Q\,F_{HZ}\,F_o\,F_L\,F_S

• N est le nombre de planètes avec des signes de vie détectables.

• N* est le nombre d'étoiles observées.

• FQ est le nombre des étoiles de N* dites calmes (dont l'activité ne nuit pas à l'existence de vies sur les planètes alentours).

• FHZ est la fraction d'étoiles de FQ avec des planètes situées dans la zone d'habitabilité de l'étoile.

• FO est la fraction de ces planètes pouvant être observées.

• FL est la fraction des planètes de FO où la vie apparaît.

• FS est la fraction des planètes de FL où la vie produit des signatures gazeuses détectables.

Les résultats de cette équation ne sont pas fixes puisqu'il dépendent des observations des télescopes spatiaux, malgré cela Mme Seager a estimé que ces télescopes découvriraient N = 2 planètes possédant des signes de vie dans les 10 ans suivant son calcul (entre 2013 et 2023).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article